Nos Missions

La Mandragore assure différentes missions d’insertion par le logement.

Elle intervient sur l’ensemble du territoire de la la Communauté Urbaine du Grand Paris Seine et Oise (G.P.S&O) au travers des missions d’accompagnement assurées par son pôle logement.

Nos hébergements sont réparties sur différentes communes  de la G.P.S.&O.


 

 

Le Pôle Hébergement :

 

Trois dispositifs nous permettent d’accueillir 41 ménages tout au long de l’année.

 Le Centre d’Hébergement et de Réinsertion Sociale :

Définition :

Les Centres d’Hébergement et de Réinsertion Sociale (C.H.R.S.) ont pour mission d’assurer l’accueil, l’hébergement, l’accompagnement des personnes ou familles connaissant des  difficultés en vue de les aider à accéder ou à recouvrer leur autonomie personnelle et sociale.

C’est la loi 74-955 du 19 novembre 1974, (loi étendant l’aide sociale à de nouvelles catégories de bénéficiaires et modifiant diverses dispositions du Code de la famille et de l’aide sociale du Code du travail) qui créa les C.H.R.S. (dont l’intitulé de départ était « Centres d’hébergement et de réadaptation sociale »).

Il existe aujourd’hui différents types de C.H.R.S.  : en effet, certains sont des établissements spécialisés pour un type de public (femmes enceintes, personnes sortant de prison,…), d’autres sont des établissements de droit commun dit « tout public » (jeunes errants, grands exclus,…).

Les caractéristiques de notre C.H.R.S. :

  • 20 logements dans le diffus répartis sur plusieurs communes de la G.P.S&O.
  • Une action axée particulièrement en direction des familles avec un accompagnement assuré par 2 référents.
  • Un travail autour du projet d’insertion des personnes accompagnées afin de les accompagner vers l’autonomie et l’accès à un logement de droit commun.

 Intégrer notre C.H.R.S. :

Toute demande d’hébergement doit être faite par l’intermédiaire d’un travailleur social qui transmettra celle-ci au Service Intégré d’Accueil et d’Orientation (S.I.A.O.) des Yvelines, seul habilité à orienter des ménages sur les places disponibles.

Pour contacter le service de votre secteur https://www.yvelines.fr/solidarite

« La première mission du S.I.A.O. est d’organiser et de centraliser l’ensemble des demandes de prise en charge des ménages privés de “chez soi” ou risquant de l’être. »


Les Logements Passerelle :

Définition :

« ils sont gérés par des associations, qui mettent ces logements à disposition de ménages en difficultés. Les associations assurent la gestion de ces logements, selon trois types de financements : l’ A.L.T. (durée d’occupation limitée à six mois), l’ A.P.L. (durée d’occupation d’un an renouvelable une fois), le F.S.L. (accompagnement social). »

Plan Départemental d’Action pour le Logement des Personnes Défavorisées des Yvelines

«Les objectifs de cette mesure sont d’identifier et lever les freins à l’accès au logement durable et trouver une solution de logement pérenne et de droit commun.»[1]

[1] Règlement du FSL Conseil Départemental des Yvelines 2015/2017 fiche technique ASLL Accès au Logement Temporaire

Les caractéristiques de nos logements passerelle :

  • 16 logements diffus répartis principalement sur plusieurs communes du Mantois,  dont 15  gérés en partenariat avec le Foyer de jeunes travailleurs de Mantes la Jolie pour la gestion locative.
  • Un accueil destiné à des ménages de 1 à 5 personnes afin d’approfondir leur projet d’insertion pour 1 durée de 1 an renouvelable une fois. (Il peut être prolongé exceptionnellement avec l’accord du conseil départemental).
  • Un accompagnement  par un travailleur social de la Mandragore.
  • Un objectif, l’accès au logement autonome

Intégrer nos logements passerelle :

Comme pour le C.H.R.S. l’orientation vers nos logements passerelle se fait exclusivement par l’intermédiaire du S.I.A.O. des Yvelines avec l’accord du Conseil Départemental des Yvelines.

Le dispositif Alternative Hôtel (ALTHO) :

Définition :

Ce dispositif a pour vocation de permettre à des personnes ou familles hébergées à l’hôtel depuis un certains temps et proche de pouvoir accéder à un logement, d’être accueillies dans un hébergement stable avec un accompagnement social.  Cet accompagnement vise à lever les derniers freins à l’accès au logement autonome.

Les caractéristiques de nos logements ALTHO

– 5 logements en diffus répartis sur des communes du Mantois permettant d’accueillir des familles.

– Un accompagnement dans un premier temps par deux travailleurs sociaux de la Mandragore afin d’accueillir les familles dans les meilleurs conditions.

– Un objectif, lever les derniers freins à l’accès au logement autonome

Intégrer  le dispositif ALTHO :

Il est exclusivement réservé à des ménages logées à l’hôtel dans le cadre des dispositifs d’hébergements d’urgence en Ile de France et dans les Yvelines. Les orientations sont gérées par le S.I.A.O.

 

 

Le Pôle Logement:

La Mandragore propose également un accompagnement social dans le cadre de missions d’accompagnement social lié au logement en accès et en maintien (A.S.L.L.) ainsi que  de missions d’accompagnement vers et dans le logement(A.V.D.L.) .

 

L’Accompagnement Social Lié au Logement :

En 2017, L’association a  été conventionnée pour réaliser 103 mesures d’A.S.L.L. :

  • 36 mesures de 6 mois d’ASLL Accès sur les Territoires d’Action Sociale «Seine Aval» et «Boucle de Seine».
  • 67 mesures de 6 mois d’ASLL Maintien sur l’arrondissement de la Commission de Coordination des Actions de Prévention des Expulsions locatives, (C.C.A.P.E.X.)de Mantes La Jolie, Seine Aval, Centre Yvelines et St Quentin.

Présentation des mesures:

L’ASLL Accès :

L’Accompagnement Social Lié au Logement Autonome Accès (ASLL Accès) est une mesure d’accompagnement dont la durée est de 3 à 6 mois maximum.

«Les objectifs de cette mesure sont de garantir une insertion durable des personnes dans leur habitat et de lever les réticences de certains bailleurs à les inciter à loger des ménages éprouvant des difficultés particulières d’accès au logement en raison notamment de l’inadaptation de leur ressources et/ ou de leurs conditions d’existence »[1]

[1] Règlement du FSL Conseil Départemental des Yvelines 2015/2017 fiche technique ASLL Accès au logement Autonome

L’ASLL Maintien :

L’Accompagnement Social Lié au Logement Autonome Maintien (ASLL Maintien) est une mesure d’accompagnement dont la durée est 6 mois renouvelables 1 fois. Une prolongation exceptionnelle peut être accordée pour 6 mois.

« Les objectifs de cette mesure sont :

  • Responsabiliser les ménages dans leurs engagements de locataires et les maintenir dans leur logement.
  • Accompagner les ménages dans le traitement de leur dette locative et/ou dans le respect de l’environnement et de l’occupation du logement.
  • Rechercher le cas échéant un logement adapté à la situation du ménage. »[2]
[2] Règlement du FSL Conseil Départemental des Yvelines 2015/2017 fiche technique ASLL Maintien au logement Autonome

Bénéficier d’un accompagnement social lié au logement :

C’est le Conseil Départemental qui décide de la mise en place d’une mesure d’accompagnement social. Si vous avez besoin de soutien rapprocher vous au plus vite du Secteur d’Action Sociale dont dépend votre commune.

L’Accompagnement Vers et Dans le Logement (A.V.D.L.) :

L’objectif de l’accompagnement est de favoriser l’accès  au logement des ménages reconnus prioritaire D.A.L.O. et leur permettre une insertion durable.

2 types d’accompagnements sont mis en œuvre :

  • Accompagnement vers le logement (A.V.L.) : Aide à la définition du projet logement, préparation à une offre de logement ( mise à jour de la  situation administrative, financière…), soutien lors d’une proposition de logement…
  • Accompagnement dans le logement (A.D.L.) : aide à l’ouverture des droits, médiation avec le bailleur, aide à l’ouverture des compteurs (électricité, eau, gaz), accompagnement budgétaire, aide à l’appropriation du logement, découverte de l’environnement…

Bénéficier d’un A.V.D.L.:

A la demande, de la commission de médiation  lors de la priorisation D.A.L.O. , d’un bailleur lors d’une proposition de logement ou d’un travailleur social, une évaluation est effectuée pour vérifier le besoin d’accompagnement.

Cette demande est à effectuer auprès de la Direction Départementale de la Cohésion sociale qui désigne un opérateur associatif. contact : ddcs-logement@yvelines.gouv.fr

Deux opérateurs interviennent dans les Yvelines, La Mandragore intervient sur le territoire du G.P.S&O.
 

 

Nos Actions Collectives

L’association considère la personne accompagnée actrice de son insertion sociale. La dynamique de paire doit être encouragée entre les acteurs. Les personnes accompagnées sont alors impliquées dans les actions collectives développées afin d’acquérir un réel pouvoir,  c’est-à-dire avoir la capacité de modifier leur environnement.

Atelier cuisine

Le projet d’atelier cuisine a pour objectif, au-delà de créer du lien au sein de l’association et de sensibiliser à l’équilibre alimentaire, de permettre de développer les capacités des ménages et de valoriser leurs compétences. La participation des personnes accompagnées est sollicitée à toutes les étapes de l’atelier cuisine : confection des menus, achats, préparation et partage des repas.

Les retombées de ce type d’atelier vont parfois au-delà de ce qui pourrait être attendu comme le témoigne une participante :

 » Il a fallu me remotiver pour aller à l’atelier cuisine […] cela m’a permis de m’aérer la tête, ça m’a aidé à reprendre confiance en mes capacités. […] On ne m’a rien imposé, j’ai choisi ce que je voulais faire et je me suis sentie à l’aise. Durant le repas, on a échangé et beaucoup ri, il y avait une bonne ambiance. La journée est passée rapidement.  Le fait de retrouver l’univers de la cuisine m’a permis de me rappeler de mon ancien métier, la cuisine. Cela m’a prouvé que j’étais capable de cuisiner et je me suis inscrite en boîte d’intérim. On m’a très rapidement proposé des missions et je travaille depuis début Mars. Avant, je passais mes journées cloîtrée chez moi, à attendre l’heure d’aller voir ma mère. Maintenant je me lève tous les matins à 5h pour faire un métier que j’aime.  »

Atelier « Bien vivre son logement »

La finalité de cet atelier est de garantir une insertion durable des locataires dans l’habitat et de faciliter l’accès au logement pour les résidents C.H.R.S. et Logement Passerelle. Les objectifs sont de diffuser des informations sur les ouvertures de droit liés à l’accès au logement, comprendre les documents administratifs liés au logement, rappeler les obligations du locataire et du bailleur…

Cet atelier a comme visée de créer du lien entre les locataires et favoriser l’estime de soi :  Rompre l’isolement / Permettre l’expression de demandes collectives / Construire une identité de groupe qui permettrait la mise en place d’autres ateliers / Initier une démarche de projet chez les participants / S’appuyer sur les capacités et les potentialités de chacun en permettant l’échange de savoirs, de compétences / Enclencher une dynamique d’échange et d’entraide entre les personnes partageant la même situation / Permettre aux personnes de se reconnaître en tant que locataires, et non plus en tant que personnes en difficulté sociale. Le 1er atelier d’accroche a été pensé avec le jeu « KIJOULOU » (Emmaüs Solidarité) afin de partir des besoins repérés par les participants grâce à un approche ludique et définir ensemble les objectifs des ateliers suivants.

Atelier Jeux de Société

A partir du constat effectué lors des fêtes associatives, que les jeux de société étaient appréciés, qu’ils pouvaient s’adresser à tout type de publics (ménages isolés, familles…), un projet d’atelier «jeux de société» a émergé avec pour objectifs : – de proposer des moments ludiques et conviviaux, – créer des liens entre parents, enfants, bénévoles et salariés et favoriser une vie associative,  – partager une activité sur un même plan d’égalité, – permettre à chacun d’apporter des jeux et de les faire découvrir aux autres.

Atelier Numérique

Les technologies de l’information et de la communication sont désormais indispensables pour tout un chacun, et en particulier pour les personnes qui sont dans une démarche d’insertion (accès aux droits sociaux, recherche d’emploi, scolarité et études…). Si les freins au numérique pour des publics fragiles existent, ils sont loin d’être insurmontables et peuvent être un moteur d’implication et de participation pour en faire un levier d’insertion. Face aux besoins repérés et exprimés par les personnes accompagnées, un groupe constitué de ménages hébergés au C.H.R.S. et de travailleurs sociaux, s’est mobilisé pour penser un projet et rechercher des réponses adaptées. Ce projet vise l’accès autonome au numérique, la valorisation ou le développement des compétences par la mise en place d’ateliers, d’informations collectives, de partage de connaissances en s’appuyant sur les ressources locales…